Mon avis sur la répartition des boites aux lettres sur les bases de données

Souvent, lors d’une nouvelle installation ou d’une migration Exchange, nous nous interrogeons sur comment les boites aux lettres vont être triées sur les différentes base de données.

Les cas que l’on rencontre le plus fréquemment sont la répartition par ordre alphabétique, par services, par taille, par statuts du personnel, etc.
Lorsque la question « Comment souhaitez-vous répartir les boites aux lettres ? » est posé au client, dans la majorité des cas, ce dernier n’a pas d’avis précis. Quand bien même ce dernier aurait une idée bien spécifique au besoin de son entreprise, cette dernière doit être étudié afin de déterminer si elle répond aux exigences du client en cas d’incident sur une des bases de données.

Personnellement, je recommande la répartition de manière aléatoire.
Cette méthode est la seul qui en cas d’incident sur une des bases de données n’impactera pas entièrement un service, l’ensemble des VIP, une filiale, etc. L’incident sera identique mais aura moins d’impact sur le fonctionnement de l’entreprise.
C’est d’ailleurs cette méthode qui est utilisé par Microsoft pour la partie messagerie Office 365.

Prenons les exemples suivants :

  • Répartition par status ou services :
    Comme on peut le constater, l’impact d’une base corrompu affectera l’ensemble des personnes à haute responsabilités ou bien tout un service.
    Database VIP
    OU
    Database Department 
  • Trie par société :
    Dans ce cas, l’arrêt d’une base peut avoir de grande incidence sur la production d’une société.
    database repartitions 
  • Distribution par ordre alphabétique :
    Cette méthode est sans doute celle que l’on voit le plus en production, cependant, on remarque qu’il y a une grande disparité dans les tailles des bases de données. Il est donc nécessaire de trouver la bonne manière de diviser l’alphabet. Cela nécessite un peu de gymnastique car il est peu fréquent d’y arriver du premier coup. Un script de vérification sera également nécessaire pour rattraper les quelques loupés qu’il y aura.
    Database alphabet 
  • Répartition aléatoire :
    Cette méthode est la plus simple et selon moi celle avec le moins de conséquence en cas de crash d’une base de donnée. 
    Bien sûr, il sera nécessaire de contrôler la taille des bases de données et d’éventuellement basculer les utilisateurs d’une base à l’autre afin de garder des tailles de bases plus ou moins équivalentes.
    Random Database

Il est vrai que pour la gestion des quotas, la méthode aléatoire ne simplifie pas l’administration. On peut alors envisager l’application des quotas en se basant sur les Custom Attributes de chacune des boites aux lettres de façon automatique.

N’hésitez pas à me donner vos avis sur le sujet.

Laisser un commentaire

Fermer le menu